Tracteur électrique sur pneu
Schneider-Westinghouse
Extraits du catalogue 1953

màj : 21:10:17

Pour revenir, cliquez sur l'image

catalogue SW 1953

références

Documents Giovanni Fullin

La mention du client "Office National de la Navigation" est logique. Cet organisme pouvait les exploiter lui-même ou les mettre à la disposition d'un exploitant travaillant pour son compte comme la CGTVN ou la Traction de l'Est. Par contre, l'indication selon laquelle ils auraient été exploités sur les canaux de l'Oise au Rhin est la seule trace d'une telle utilisation.
Les renseignements concernant les tracteurs sur rail livrés à la Traction de l'Est concernent la machine figurant à la page 17 : "Divers"

publicité

Document Guillaume Kiffer

Publicité SW de 1934. Tout y est déjà. l'image montre la maniabilité de la machine. Sur les autres vues on peut voir une porte coté volant, là on en croit en voir une coté opposé, mais qui ne serait qu'une plaque de tôle protégeant les organes électriques placés dans la cabine. Les perches placés devant indiquent l'absence d'accès de ce coté.
Les dimensions sont précisées : L = 2,85 m, l = 1,31 m, h = 2.04 m, empattement = 1,40 m, voie = 1,07 m, rayon extérieur de virage = 4,60 M.

Cartel musée des TP, retrouvée à Briare

Ci-dessus photo (cliché B. Vital) d'une plaque de laiton qui fut apposée devant une maquette ou un tracteur réel au musée des TP (Travaux Publics) à Paris. Après sa fermeture en 1955 tout ou partie de la collection de maquettes relatives à la navigation fluviale ont été stockées provisoirement dans le hall de l'usine élévatoire de Briare, où plusieurs années après le retour du reste de la collection à Paris, la plaque a été retrouvée seule. Le choix d'un dépot à Briare était dicté par la possibilité de stockage sans exposition et il n'y a jamais eu de tracteur de ce type en service sur le canal latéral à la Loire ou celui de Briare. Dans la collection figurait un tracteur Latil transféré au musée de la Batellerie à Conflans-Ste Honorine. Mais on ignore si la plaque correspondait à un tracteur SW réel ou à une maquette. Il y a une maquette à Conflans, mais est-ce celle qui correspond à la plaque ? Des photos publiées sur ce site montrent des différences d'aspect mineures de différentes machines, mais je n'ai pas de renseignement sur le type des engins photographiés. Le tableau du constructeur SW ci-dessus indique que les HEP, 10, 11 12 ont été vendus avant 1953 à l'ONN pour une exploitation sur les canaux de l'Oise au Rhin ?? or des photos prises pendant la dernière mondiale sous l'administration allemande montre des HEP sur le canal de la Marne au Rhin. (voir sur la page mère de celle-ci)
Dimensions de la plaque : 430 mm sur 85 mm. Aux angles, 4 trous pour des vis de fixation. Peut-être sur l'embase d'une vitrine.
En cas de difficultés de lecture, utilisez la fonction de votre navigateur, afficher l'image, pour la voir plus grande. Si vous n'y arrivez pas ou êtes pressés le voici :
LE MATERIEL ELECTRIQUE S-W 32 Cours ALBERT 1er - PARIS
TRACTEUR ELECTRIQUE GENRE TROLLEYBUS - TYPE HEP 12 - BREVETE
(A gauche) DE NOMBREUX TRACTEURS DE CE TYPE ASSURENT
LE HALAGE DES BATEAUX SUR DES SECTIONS
ACCIDENTEES DU CANAL DE LA MARNE AU RHIN
(A droite) TRACTEUR TYPE HEP 12
EFFORT DE TRACTION AU DEMARRAGE : 1500 Kgs
AU REGIME CONTINU : 700
VITESSE : 25 A 12 KMH - POIDS : 2400 KGS.
Notez le mot assurent au présent. Les sections accidentées du canal de la Marne au Rhin sont la vallée de la Zorn entre Niderviller et Saverne, dont les 17 écluses actuellement abandonnées et remplacées par le plan incliné d'Arzviller. On notera aussi le rapport entre l'effort au démarrage (1500Kg) et le poids de la machine (2400Kg) qui devaient exiger un sol de bonne adhérence et du doigté du conducteur.