Passage particulier à Toul.

Pour revenir, cliquez sur l'image

Documentation Guillaume Kiffer

Cet ouvrage curieux(1) a été construit en même temps que le canal et ajouté aux fortifications de Toul en 1846. La face visible ici est dirigée vers l'est d'où, à l'époque, venait l'envahisseur probable. Derrière, le canal longe les remparts. Son nom renseigne sur son utilité. Il est toujours debout.
Un bateau automoteur s'apprète à passer sous la canonnière. A vue dil (pas le mien, celui du propriétaire de la carte), un hollandais du genre  tjalk . A gauche un bateau chargé attend dans un petit port (désormais remblayé) le tracteur de la CGTVN, un Applevage II. Le tracteur attend que le passage soit libre pour réceptionner le tirage au travers du canal. Il ne vous aura pas échappé que le meilleur endroit pour attendre est l'ombre de la canonnière. Assis sur le garde-corps, le conducteur, pour peu qu'il se retourne, aura tout le loisir d'admirer le chaland (bien que ça n'en soit pas un) qui passe.


notes

1 - canonnière : Ce terme désigne ordinairement un bateau. Ici c'est un ouvrage fixe, mais vu son emplacement le rapprochement est logique.